1. lolo_roule
  2. Les comptes rendus des membres du site
  3. dimanche 18 mars 2018
  4.  S'abonner via e-mail

Rando chez mes voisins d'Agnez les Duisans ce matin.

Bien au chaud chez moi je regarde par la fenêtre et vois qu'il n'y a quasi pas de neige et que la route est sèche.

Vu les températures négatives depuis hier je me suis dit que la boue devait être gelée et que ça allait être bien roulant.

Du coup je pars directement de chez moi en VTT pour Agnez les Duisans... une fois sur le vélo j'ai constaté que ça souffalt pas mal et que ce vent était glaçant.

Une fois arrivé au départ, un grand chapiteau chauffé était monté pour recevoir les marcheurs, cyclos et vététistes. L'arrivée puissante d'air chaud était bien appréciable pour reprendre une température humaine.

Inscription 4€, 2 café et quelques spéculoos en attendant la personne avec qui je devais rouler. Après 20 min d'attente je suis parti sur le parcours de 55 km avec 2 membres du RCVTT Aniche.

Le parcours alternait chemins de champs, très peu de bitume et chemins en forêt. On a eu droit à quelques belles grimpettes et quelques belles descentes bien funs. Mais ce qui gâchait le plaisir c'était le vent quasiment omniprésent, non seulement ça soufflait pas mal mais surtout il rendait l'atmosphère glaciale.

On a eu droit à 3 ravitos : 2 passages à Mont Saint Eloi et 1 à Camblain l'Abbé. ils étaient honnêtement garnis et m'ont amplement suffit.

L'atmosphère était glaciale mais les terrains pas assez car la boue n'était pas gelée et on s'en est tapé sous toutes ses consistances : de la bien liquide à celle qui enrobe les roues d'une couche d'1 bon centimètre et qui se garni de graviers si on commet l'erreur de rouler là où il ne faut pas. Il a fallut 2 ou 3 fois que je m'arrête pour virer 2 bons kilos excédentaires de mon vélo. Un peu après le dernier ravito, on s'est arrêtés dans le bas de Mont Saint Eloi pour tremper les vélos dans un cours d'eau et on a retrouvé une transmission toute propre.

Le fléchage était nickel : des F oranges au sol et des pancartes sur des piquets de bois.

A l'arrivée il y avait un lavage de vélo avec suffisamment de tuyaux et une bonne pression. Dans le chapiteau j'ai retrouvé avec délices l'arrivé d'air chaud...et ensuite j'ai dévoré une grosse part de l'omelette géante qui était proposée. Je me suis régalé...je pense que je me serai régalé avec n'importe quoi ;-)

Dans la salle était indiqué le nombre de participants : moins de 400 en tout, c'est bien dommage car c'était une belle organisation, j'espère que le club est au moins rentré dans ses frais.

J'ai salué les anichois qui avaient encore de la route à faire et je suis remonté sur mon vélo pour rentrer me réchauffer dans un bain brûlant. Au final j'ai fait 75 km ce matin.

Commentaire
Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.